Suivez-moi :
ordinateur par Lauren Mancke

T’as un ordi mais t’as pas Google ? 3 moteurs de recherche enga­gés

Cela doit faire quelques années main­te­nant que je n’uti­lise plus Google comme moteur de recherche sur inter­net (cris dans la salle, stupé­fac­tion, horreur). Mais vous utili­sez quoi alors ma bonne dame ? Et puis pourquoi ?

Pourquoi le choix d’un moteur de recherche est impor­tant

Certains se demandent peut-être quel impact notre moteur de recherche a dans la vie de tous les jours, sur nous-mêmes et sur la planète. Tout d’abord, rappe­lons que les moteurs de recherche clas­siques ne sont pas des asso­cia­tions cari­ta­tives, et que leur but est de se faire de l’argent, parfois même à n’im­porte quel prix. Commençons par le début : savez-vous comment ces moteurs de recherche sont renta­bi­li­sés ? Par la publi­cité ! Et plus votre navi­ga­teur connaît vos goûts (vous qui pensiez que votre amour pour le chaton Hello Kitty était un secret bien gardé !), plus il gagnera de l’argent. On a tendance à voir Google comme le seul moteur de recherche digne de ce nom, alors qu’en fait, il existe des alter­na­tives qui vous permettent de choi­sir ce que l’on fait de cet argent généré grâce à vos recherches, ainsi que la fina­lité des informa­tions que vous trans­met­tez via celles-ci.

Si c’est gratuit, vous êtes le produit.

Anonyme

Fini l’es­pion­nage avec DuckDu­ckGo

C’est un peu le sujet à la mode ces dernières années : la vie privée. On sait qu’elle est mise à mal à cause de notre ultra-connec­ti­vité, et notre présence sur à peu près tous les réseaux sociaux imagi­nables. Si vous faites atten­tion, vous note­rez que le spectre de publi­ci­tés auquel vous êtes expo­sés via votre ordi­na­teur, télé­phone ou autre est toujours le même. Pour ma part, j’ai droit aux publi­ci­tés un peu niaises pour des tests de gros­sesse à répé­ti­tion — étant une femme de 25 ans je fais à mon grand dam proba­ble­ment partie de la cible phare pour ce type de produits — ainsi que des marques pour lesquelles je suis poten­tiel­le­ment inté­res­sée, ce qui m’agace tout autant, car je ne veux pas dépen­ser plus que je ne le fais déjà. DuckDu­ckGo s’en­gage à ne pas espion­ner ses utili­sa­teurs, en ne conser­vant ni leur histo­rique de recherches ni aucune infor­ma­tion privée. Pas de publi­ci­tés ciblées donc.

Leur autre point fort est la neutra­lité des résul­tats. Avez-vous déjà remarqué que les résul­tats d’une même recherche varient d’un utili­sa­teur à l’autre ? Cette person­na­li­sa­tion des résul­tats peut être posi­tive dans certains cas, mais limi­tante dans d’autres. Les résul­tats affi­chés par DuckDu­ckGo sont les mêmes pour tous les utili­sa­teurs, vous donnant du coup accès à toutes les infor­ma­tions dispo­nibles sur la toile, et pas unique­ment celles en lien avec votre petite bulle person­nelle.

DuckDu­ckGo est financé par de la publi­cité mini­male des sites Amazon et eBay.

On surfe en plan­tant des arbres avec Ecosia

Chaque mois, c’est au moins 80 % de ses béné­fices qu’E­co­sia reverse à des asso­cia­tions qui plantent des arbres. Pour le mois de mars 2017 par exemple, Ecosia a financé la plan­ta­tion de 2 670 817 arbres, répar­tis au Burkina Faso, Mada­gas­car, Éthio­pie, Nica­ra­gua et Tanza­nie. Et rappe­lons que les arbres nous apportent un climat frais, biodi­ver­sité, permettent de lutter contre le chan­ge­ment clima­tique, relan­cer le cycle de l’eau, favo­ri­ser l’em­ploi, l’édu­ca­tion, la stabi­lité écono­mique et encore bien d’autres.

Ecosia arbres

Les reve­nus d’Eco­sia proviennent de publi­ci­tés liées aux recherches. Ecosia mise aussi sur la trans­pa­rence, en publiant tous les mois leurs rapports finan­ciers. Je ne sais pas vous, mais moi, faire mes recherches sur inter­net tout en plan­tant des arbres, ça me botte plutôt bien !

Chiffres Ecosia

La soli­da­rité au bout du clic avec Lilo

Saviez-vous que grâce à la publi­cité, chacun de nous fait gagner aux moteurs de recherches en moyenne 30 € par an1 ? Sachant que nous sommes 1 000 000 000 d’uti­li­sa­teurs quoti­diens… Cela fait beau­coup d’argent ! Avec Lilo, chaque recherche vous fait gagner une goutte d’eau. Vous pouvez dispo­ser de la façon dont est utilisé l’argent généré par vos recherches, en injec­tant vos “petites gouttes” dans des projets sociaux et envi­ron­ne­men­taux de votre choix. Chaque mois, Lilo reverse aux asso­cia­tions l’argent qu’elles ont récolté. Vous pouvez aussi déci­der de donner auto­ma­tique­ment toutes vos gouttes d’eau au même projet, plutôt que le faire manuel­le­ment. Encore une autre façon de faire du bien autour de vous en ne chan­geant presque rien à votre quoti­dien !

Lorsqu’un seul homme rêve, ce n’est qu’un rêve. Mais si beau­coup d’hommes rêvent ensemble, c’est le début d’une nouvelle réalité.

Frie­dens­reich Hundert­was­ser

Lilo chiffres

Lilo s’en­gage aussi auprès de votre vie privée, en ne pas collec­tant pas de données vous concer­nant.

J’ai person­nel­le­ment opté pour Lilo, car j’aime vrai­ment l’idée de pouvoir soute­nir à mon échelle plusieurs petits ou grands projets qui me tiennent à coeur. Et vous, vous surfez avec quoi ? 🙂

Trois feuilles

POUR ALLER PLUS LOIN

SOURCES

  • Crédits photo : Lauren Mancke — merci.

   [ + ]

1. Lilo
Partager
Leave a comment
Previous Post Next Post

Vous aimerez aussi

  • The Sexy Chemical Company

    J’utilise Duck Duck Go car je tiens un tant soit peu à la protection de ma vie privée. Un gros coup coeur pour le projet d’Ecosia que je découvre !

    Léa
    https://thesexychemicalcompany.wordpress.com